Pages

quelques mots sur ... nous même

Nous écrire ?  mail : f37140@gmail.com  _ La Galotière 37140 Ingrandes de Touraine
nous parler ? tel 0247961721 ou 0619668841
 
    " un restaurateur se doit d'être le lien entre le citoyen et l'agriculteur"





Une maison chargée d'histoire au coeur de l'appellation Bourgueil.
Le restaurant est tout petit , 15 couverts , ce qui nous permet de chaque jour bien recevoir nos hôtes.










Aussi , nous sommes très attachés à défendre les vins de nos voisins vignerons , les productions des artisans locaux .













Paysans dans l'âme , nous élevons nos lapins , nos volailles dans les vignes , travaillons la terre de notre potager et de notre verger...



 
du potager , de la basse cour à l'assiette......toutes les saisons nous inspirent



 

Ris d'agneau roulés au beurre fermier




Terrine de tourteaux ,

betteraves à l'huile de persil


L'oeuf de nos poules , ivre de vin de Bourgueil



 Salade potagère

légumes cuits et crus , petits fruits

Blanc de cabillaud , vinaigrette de tomates à l'oseille


Poulette mijotée en cocotte , parmentier des cuisses confites




les tartes aux pommes reinette


les pains faits à la maison


le caveau Richelieu....

Le caveau Richelieu




 
Tout a commencé par ces quelques lignes....

et voici ce que nous apprend un historien local au sujet des caves de la Galottière

« En 1631, le cardinal de Richelieu, qui possédait le fief de la

Galottière à Ingrandes, envoya à son intendant une grande quantité

de plants de Cabernet franc, avec ordre de les planter dans ses

terres. L'abbé Breton en donna aux religieux qui, à leur tour, en

donnèrent aux vignerons et le plan fut vite répandu, de là de nom de Breton....."

 

... 2012 , signe des temps , des Belges ( nous) rachètent le Manoir de la Galotière pour y faire un restaurant et partager les trésors de la Touraine.....
ces magnifiques caves sont aujourd'hui sécurisées et nous vous proposons de vivre un instant hors du temps en compagnie d'un vigneron de Bourgueil....
repas à partir de 12 personnes , renseignements et réservations : cuisinierdecampagne@gmail.com
 




Chassez le naturel, il revient au galop !

Un belge prépare de la bière au cabernet franc à Bourgueil...
Un clin d'oeil à notre terre natale....

         un article de la Nouvelle République par Julien Coquet



Vincent Simon, « cuisinier de campagne » dans le Bourgueillois, s'est lancé dans sa première cuvée de bière.
Vincent Simon, ressortissant belge installé à Ingrandes-de-Touraine, teste un nouveau produit : une cervoise parfumée au raisin du vignoble bourgueillois.

 Une brasserie au milieu des vignes ? A La Galotière, on n'en est pas tout à fait là. Les bières se dégustent pour le moment dans un cercle restreint, mais son propriétaire ne cache pas sa folle idée.
Vincent Simon, restaurateur installé à Ingrandes-de-Touraine depuis deux ans, travaille à un nouveau produit : la Bourgueilloise au cabernet franc. Une cervoise amère,inspirée de la gueuze, comprise « entre 8 et 9° d'alcool » etparfumée… au raisin du vignoble voisin.
Vingt-quatre bouteilles " pour tester "
Une bière presque belge, 100 % made in Bourgueil. « Au printemps, j'ai aperçu du houblon qui poussait derrière la haie, raconte Vincent Simon. En voyant ça, je me suis dit que nous allions pérenniser quelque chose qui avait sans doute déjà existé ici. »
Un coup « forcément marketing », reconnaît Guillaume Lapaque, directeur du Syndicat des vins de Bourgueil, à l'origine de l'idée d'associer le cabernet franc à la bière.
Vincent Simon a beau en parler entre des éclats de rire, il a bien l'intention de quitter la production à très petite échelle pour brasser sa propre bière. Son objectif : atteindre les 2.000 bouteilles par an.
Après avoir pris quelques conseils auprès d'un brasseur de Hombourg, c'est dans sa cuisine que le ressortissant belge a travaillé à sa première cuvée, baptisée « Guillaume Ier ». Une édition limitée à 24 bouteilles, « pour tester ».
Une recette originale sur laquelle il phosphore depuis six mois. « J'ai un vrai attachement à la bière, s'excuse-t-il presque. De là où je viens, il y a pléthore de petites brasseries artisanales, chaque village a son brasseur. »
Alors, fidèle à sa philosophie de « valoriser le sol et transformer ce qu'on produit », il s'est livré à des calculs de chimistes. Une équation à laquelle il a ajouté 12 % de cabernet franc des vignes de Philippe Boucard. « Il apportera du sucre au produit et évite d'utiliser de la betterave », explique Vincent Simon.
À terme, la Bourgueilloise devrait être brassée entre novembre et mars. Maturation en tonneaux. Premières dégustations le 20 mars, jour du printemps.
Vincent Chef of Mother Earth
 
An utter charm ,to be shared endlessly. Here everything is precise, in harmony with nature,and serene. The outline of the meadow,the soft curve of the coastline, the equilibrium of the valley, the synchronised course of the river, the pure clarity of the air and the shape of clouds.
 
Here, without the slightest doubt, one can eternally measure the sound of the human voice, the colour of happiness, and the rhythm of each day. Here the whole earth becomes music, light and pleasing to the heart.
More informations : An article of the very famous American journalist Joël B. Payne
http://vinousmedia.com/articles/vinous-table-restaurant-la-galottiere-loire-jan-2015
 

et en italien , cela donne....


Chef nell’orto !

• Vincent Simon - « Vincent, cuoco in campagna », a




Bourgueil. Ecco un indirizzo originale! Originario di Liegi,



Vincent Simon ha lasciato la sua vita di chef in Belgio

per venire ad aprire un ristorante diverso in Touraine, nel

cuore del « giardino della Francia » e delle vigne dei vini

doc Bourgueil. Con la moglie Olivia, può accogliere da 10

a 12 ospiti al massimo per servizio e propone una carta

esclusivamente costituita da prodotti freschi, che sono

frutti dell’orto e del pollaio o arrivano da produttori del

territorio. I vini sono prodotti direttamente dalle cantine

della zona.
http://vincentcuisinierdecampagne.blogspot.fr/

de la vigne au verre....la naissance d'un tout petit domaine

Quelques mots pour partager notre passion du vin de Bourgueil , passion si intense qu'elle nous a conduit à en produire...
Du bourgeon de raisin au vin , nous avons vécu pour ce premier millésime 2014 des moments intenses de complicité avec notre voisin vigneron...( http://lame-delisle-boucard.com/ ).

Acte 1: Janvier 2014,  nous posons une clôture de 2 m de hauteur et 300 m de longueur pour protéger la parcelle d'un bon 1/2 ha. clôture électrique et enterrée bien sûr pour se protéger des prédateurs ... Le but ici est de lâcher 250 poules qui vont nous aider à entretenir la vigne.












     Acte 2 :Vidéo du célèbre lâcher de poules :
Désherbage , aération du sol ,amendement, rôle insecticide.

Acte 3: Les volailles finissent dans les assiettes de nos clients , aujourd'hui on retrouve des Gélines de Touraine, des Gournay et autres Cou-nus , Coucous, canards , pintades en saison  et quelques oies.
La majorité des volatiles naissent sur la propriété.

Acte 4: Cette parcelle se veut didactique et expérimentale , aussi nous avons planté des pommes de terre en inter-rang et faisons des frites en plein air.
Acte 5: Création d'un programme d'activités oenotouristiques dédié aux travaux de la vigne:
( nouveau programme mis en place pour la saison 2016 en collaboration avec la famille Boucard ! )
informations ici
 



 La taille ou les vendanges par exemple: 





Le raisin est vinifié dans le chai du Domaine Lame Delisle Boucard , notre partenaire. Nous participons à chacune des étapes de l'élaboration du vin.

Les marcs,
    Remontage


Acquisition d'un fut neuf de la forêt de Tronçais pour  l'élevage de 25% de la récolte , les 75 % restant étant élevés dans un foudre ancien.

Mise en bouteille en janvier 2016 , soit près de deux ans après la naissance du projet et création d'une étiquette.....

Cette experience a été récompensée par le Parc Naturel Regional Loire Anjou Touraine

Un blog dédié très complet retrace les travaux de la vigne et explique l'avantage des interactions entre élevage et culture de la vigne:
http://despoulesetdesvignesabourgueil.blogspot.fr/
et le site du domaine Lame Delisle Boucard .. sans lequel rien ne se ferait....
http://lame-delisle-boucard.com/texts/fiches-techniques

en résistance ....

On s'inquiète, on se fait du mauvais sang, heureusement, Vincent, le cuisinier à visage humain, nous rassure: les rillettes (cochon/poule) sont au feu, tout va bien à Bourgueil, 'situation under control' !

Communiqué de presse du Parc Naturel Regional Loire Anjou Touraine



Communiqué de presse – 26 novembre 2015

 

 

Vincent, cuisinier de campagne distingué au concours Eco-Trophée du PNR Loire-Anjou-Touraine

 

 

Le 10 novembre dernier à Avoine, le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine  récompensait 13 initiatives en faveur du développement durable engagées par des acteurs publics ou privés situés sur le territoire du Parc. Parmi eux, Vincent Simon, restaurateur a reçu le troisième prix du concours éco-trophée dans la catégorie « Innovation sociale et implication territoriale » pour une réalisation pour le moins originale : l’élevage de volailles dans les vignes.

Si la démarche peut prêter à sourire, elle connaît un succès bien mérité.

 

Elever, produire, consommer, en direct !

Installé avec sa femme à Ingrandes-de-Touraine, Vincent Simon propose une cuisine 100% produits locaux au sein de son établissement « Vincent, Cuisinier de campagne ». Nombre d’entre eux proviennent ainsi du jardin attenant au restaurant pour une cuisine savoureuse et d’une fraicheur inégalable. Pour s’ancrer un peu plus dans la production locale, le restaurateur a eu la bonne idée de se rapprocher de Philippe Boucard du Domaine des Chesnais, situé sur l’appellation Bourgueil pour exploiter les vignes présentes sur sa propriété.

 

L’idée germe d’élever des volailles dans les vignes…

La parcelle de 7000m2 est clôturée et 240 poules sont lâchées en janvier 2014 pour la production d’œufs et de viande directement cuisinés au restaurant. En 2015, des canards ont rejoint les poules. Leur nourriture se complète de céréales fournies par des agriculteurs locaux.

 

Les vignes sont exploitées suivant le cahier des charges de l’Agriculture Biologique. Cet essai amènera peut-être une conversion du reste du Domaine.

Le viticulteur et le restaurateur développent autour de ce partenariat des animations oenotouristiques sur la taille, les vendanges ainsi que des activités de cuisine en parallèle (« Taille et Toque »). D’autres événements viennent valoriser cette initiative : une chasse aux œufs de poule et un rallye des vignes ont été organisés cette année.

 

Le syndicat des vins de Bourgueil a soutenu la démarche et appuyé les acteurs pour la communication autour des animations proposées.

 

Des résultats plus qu’encourageants

·         Une réduction des intrants chimiques dans la parcelle de vigne (suppression des engrais, désherbants, insecticides) grâce aux volailles qui agissent comme de véritables nettoyeurs

·         Une volaille de grande qualité gustative servie dans le restaurant et dont le coût de production est inférieur aux méthodes intensives

·         Un partage du sol et donc moins d’espace exploité pour une meilleure gestion des ressources naturelles (agroforesterie)

·         Une réduction des flux de transport liés à l’activité du restaurant

·         Une hausse de 23% des ventes pour le vigneron

·         Un développement de la visibilité du territoire grâce au travail de communication entrepris

 

 

 

Le parcours des poules ne semble pas affecter le rendement des vignes de plus de 10% à condition d’adapter les périodes de présence des oiseaux dans la parcelle.

 

Le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine distingue l’initiative

Le Parc naturel régional a été particulièrement séduit par la démarche novatrice. Le jury Éco-Trophée composé d’élus du territoire, de structures partenaires, d’administrations, d’associations, d’Ambassadeurs du Parc et d’anciens lauréats a souhaité lui attribuer le troisième prix du Concours Eco-trophée dans la catégorie « Innovation sociale et implication territoriale ».

 

L’aventure continue

A terme, Vincent et Olivia Simon ont de nouveaux projets ! Leur fils pourrait s’installer prochainement en agriculture et développer un ensemble de produits autour de la volaille grâce à un atelier de transformation. Le restaurant serait alors la vitrine de ses produits.

Le couple projette aussi de planter des pommes de terre en inter rang dans la vigne et de développer une « cuvée poule » avec le vigneron.

Les volailles dans les vignes ont encore de beaux jours devant elles !

 

Le concours Eco-Trophée

Lancé en mars dernier, le concours Éco-Trophée récompense des acteurs locaux qui mettent en œuvre des démarches ou des réalisations innovantes, conjuguant développement économique, préoccupations sociales et respect de l’environnement.

 

Il s’adresse :

·       à toutes entreprises artisanales, industrielles, commerciales ou touristiques, situées sur le territoire du Parc et en activité depuis 2 ans au minimum ;

·       aux communes, communautés de communes et d’agglomération du Parc.

 

Pour découvrir les autres lauréats distingués par le Parc, rendez-vous ici :


 

 

 

 

Contact presse : Catherine ALLEREAU, c.allereau@parc-loire-anjou-touraine.fr

02 41 53 66 00 - www.parc-loire-anjou-touraine.fr

Jim Budd bien inspiré !

Un exellent article écrit par Jim Budd , Decanter magazine , pour les 5 du Vin...

https://les5duvin.wordpress.com/2015/09/29/le-veritable-coq-au-vin-a-ingrandes-de-touraine/

cuisinier - paysan

Notre propriété comprend outre un grand potager , une parcelle de vigne que nous avons cloturée pour y étudier  les interactions entre animal et végétal.... suivre ce lien pour découvrir les pérégrinations du cuisinier vigneron à ses heures perdues....
http://despoulesetdesvignesabourgueil.blogspot.fr/
voyez aussi le blog de  l'excellent Vincent Pousson ,
http://ideesliquidesetsolides.blogspot.com.es/2015/05/le-pique-nique-de-diogene.html

Mr Kermit Lynch

BOURGUEIL :

UN IMPORTATEUR ET ECRIVAIN AMERICAIN SEQUESTRE: MR KERMIT LYNCH




Arrivé mercredi pour quelques heures , il n'est reparti que le lundi suivant dans l'après midi après avoir été obligé d'ingurgiter un bon kilo de frites belges accompagnées de bières Wallonnes.
Entre temps , un indigène notoire lui a fait boire du vin rosé de Bourgueil de plus de 60 ans


avant de lui faire escalader les coteaux pentus du Mont Sigou à partir duquel il pouvait situer son pays d'origine.... 


 Le jour suivant , il a été forcé de manger un plat dont la recette date de la révolution français
 à base de poules mangeuses de raisins , il semblerait même que l'illustre vigneron Pierre Breton l'ait contraint à participer à un repas de fin de vendanges.



Le dimanche, forcé d'avaler un bouillon de foie gras aux lentilles ( illicite aux US ) accompagné de Bourgueil d'Hervé Ménard , autre vigneron qui aurait abandonné son tracteur pour un cheval ( uncredible)




Et encore en état de choc par tout ce qu'il avait vécu ces derniers jours, pas certain de monter dans son avion ( Air France) , il a déclaré que finalement Bourgueil valait bien une semaine et que , à présent , imbibé de Vins de Bourgueil , il en sera encore plus digne représentant !




 nb ; Version un peu romancée d'une rencontre avec un personnage fantastique
A bientôt , Mister Lynch

on sème dans le vignoble de Bourgueil





Le manoir de la Galottière ,notre restaurant , était autre fois une ferme vigneronne. La polyculture y était pratiquée : vergers , maraichage et aussi culture de légumes  entre les rangs de vignes





Les anciens du village nous ont expliqué , au détour d'un apéro, la façon de pratiquer... Leurs parents plantaient entre les rangs de vignes ; pommes de terre , haricots , asperges...
 
 
 
 
 
 
 
 
Ni une ni deux , après les poules et les canards colverts mon voisin vigneron Philippe Boucard m'a autorisé à planter quelques plants de Bintje , pomme de terre nationale belge. La bonne récolte de l'année 2014 nous a donné des idées....
 
 
 
 
 
 
 
Résultat concluant qui mérite quelques aménagements....
Pour les Wallons que nous étions il y a encore deux ans ,
le lien entre les cultures en inter-rangs et le cornet de frites est tout tracé...
Une grosse friteuse à gaz ,
du blanc de boeuf,
 les pommes de terre issues de notre parcelle de vignes , des cornets en papiers , mon diplôme de friturier de l'Armée Belge ( 1991)... l'APERO FRITES est né dans les vignes  de BOURGUEIL...
Vous êtes conviés à la "première" les 4 et 5 juillet lors des portes ouvertes de la Maison Lamé Delisle Boucard... ensuite la friteuse se déplacera au gré des caves ouvertes chez les copains vignerons du village...., mais toujours en plein milieu de vignes.....
 
 
 
programme des portes ouvertes du 4 et 5 juillet : http://lame-delisle-boucard.com/
 
renseignements au 0247961721 ( restaurant vincent cuisinier de campagne) ou